Coach sportif sur ordonnance

Les personnes atteintes d’une affection longue durée peuvent se faire prescrire du sport sur ordonnance. Également appelées ALD elles se définissent par la gravité et/ou le caractère chronique nécessitant un traitement prolongé. L’assurance maladie a ainsi communiqué une liste de 30 maladies concernées. Parmi elles : le cancer, la dépression, le VIH, les insuffisances respiratoires, le diabète, Alzheimer, etc

Voici notre sélection de coachs qui peuvent dispenser des cours de sport suite à une ordonnance médicale

5 Coachs disponibles
Recherche par coach

Filtres

  • Coach sportif de remise en forme | Sam

    Sam

    remise en forme

    30,00 €

    Je suis coach sportif diplômé d'un DEUG (Diplôme d'Etat Universitaires Générales) en STAPS (Sciences...
  • Coach sportif de remise en forme | Robin

    Robin

    remise en forme

    35,00 €

    (2)

    Titulaire d'une licence en activité physique adaptée et santé, j'ai pu m'exercer au coaching de...

  • Coach sportif de remise en forme | Anthony

    Anthony

    remise en forme

    40,00 €

    Hey, vous avez envie de perdre du poids, de vous affiner, de garder la forme ou juste faire du sport...
  • Coach sportif de remise en forme | Elisa

    Elisa

    remise en forme

    35,00 €

    Enseignante en activités physiques adaptées de 25 ans, j'ai précédemment travaillé en milieu...
  • Coach sportif de remise en forme | Anne-Sophie

    Anne-Sophie

    remise en forme

    70,00 €

    Bonjour, Le sport est depuis toujours ma passion - et c'est assez logiquement que j'en ai fait mon...

Coach sportif sur ordonnance

Les bienfaits du sport ne sont plus à faire ! Bien qu’une activité physique permette de prévenir les risques de maladies, elle est également un excellent remède. L’activité physique constitue une thérapeutique non médicamenteuse reconnue et validée scientifiquement, en complément des traitements traditionnels, explique pour sa part Valérie Fourneyron :

  • L'OMS identifie l’inactivité physique comme le 4ème facteur de risque de mortalité au niveau mondial (6% des décès).
  • Le manque d'activité physique est la cause principale de 21 à 25% des cancers du sein ou du colon, de 27% des cas de diabète et d'environ 30% des cas de cardiopathie ischémique.
  • L’activité physique permet de réduire les risques de récidive de 30 à 50% pour les cancers du sein ou du côlon et permet de mieux supporter la chimiothérapie.
  • Le sport a en outre un effet psychologique non-négligeable dans le combat contre la maladie.