Coaching et Coach sportif

Le coaching

Le coaching est une discipline dont on entend de plus en plus parler dans notre société. Qu’il soit personnel, professionnel, collectif, sportif ou autres il peut, de manière globale, se définir par un accompagnement personnalisé visant à améliorer ou renforcer la performance et/ou les compétences des personnes, groupes de personnes, organisations etc. par des méthodes d’organisation, de contrôle, d’optimisation des processus et par l’amélioration des connaissances.

 Coach sportif

Les origines du coaching

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, si le mot « coaching » est un mot anglais, il tire son origine du français « coche ». Ce mot provient lui-même du hongrois « Kocsi », signifiant « voiture transportant des voyageurs ». En français donc, le cocher est celui qui accompagne les voyageurs vers une destination choisie par ces derniers. Le coaching est donc à l’origine, une activité tournée vers l’accompagnement et l’épanouissement d’une personne. C’est donc un processus pédagogique d’apprentissage dont Socrate est souvent considéré comme le père de cette discipline de part son « connais-toi toi même ».

Le mot « coaching », venu d’Amérique du nord, est apparu en Europe et en France dans les années 90. Ce sont Tim Gallwey et John Whitmore qui sont à l’origine de cette approche. Ils ont en effet, dès les années 80 diffusé leurs méthodes d’accompagnement sportif et le best seller de Whitmore « le guide du coaching » a largement contribué à la propagation du concept durant cette décennie. En France, IFOD et le Dôjô ont été les deux écoles précurseurs du coaching dans les années 2000 avant que de d’autres écoles ne commencent à se développer.

 

Les formes de coaching

Le coaching étant une discipline centrée sur un objectif particulier, il en existe donc différents types. Le coaching individuel qui vise à travailler avec une personne en particulier ; le coaching d’équipe qui vise à accompagner une réalisation collective des objectifs ; le coaching collectif qui regroupe les deux méthodes précédentes. Cette forme de coaching va s’intéresser aux groupes n’ayant pas nécessairement de but commun.

D’autre part le coaching étant une discipline applicable à d’innombrables situations, dont les plus fréquentes sont le coaching en entreprise, le coaching de vie, le coaching sportif, le coaching amoureux. Notons que le mot coaching est souvent utilisé (à tord) pour désigner des situations de conseil ou de formation. Il ne s’agit donc pas de coaching à proprement parler puisque celui-ci induit une relation d’égal à égal entre le coach et le coaché, alors que la formation nécessite une relation plus hiérarchisée.

Au même titre que la psychothérapie, le coaching peut toute fois être effectué en complément d’autres disciplines comme la psychothérapie congnitivo-comportementale, la PNL, la psychanalyse etc.

Quoi qu’il en soit et quel que soit la forme de coaching, la méthode reste généralement plus ou moins la même. On divise souvent le processus en quatre étapes.

  1.      La prise de contact

Avant de rentrer dans le vif du sujet, un entretien de rencontre est généralement effectué afin d’apprendre à se connaître et créer du lien

  1.      L’état des lieux

Durant cette phase, le coach dialogue avec son client et tente de l’amener à clarifier au maximum ses attentes et objectifs

  1.      La phase de coaching

Le processus de coaching dans son entièreté

  1.      La clôture du coaching

Cette phase permet de faire le bilan, d’évoquer les progrès accomplis, la validation des objectifs, l’évoquer les axes de progression etc.

 

Le coach

Le coach, tenu au secret professionnel, est là pour servir les intérêts de son client dans le cadre de l’atteinte des objectifs fixés. Il se doit d’être neutre. Le coach, dans son rôle, ne juge pas, ne conseil pas et n’interprète pas. Il accompagne en se mettant à l’écoute de son client et de sa vision de son environnement. Un contrat est généralement signé entre les deux partis au préalable, déterminant les objectifs à atteindre, la méthode, la durée et le prix. Le coach peut-être à la fois un accompagnateur, un partenaire, une boussole ou même parfois un accompagnateur de talents. En revanche, il n’est ni conseiller, ni juge, ni ami, ni expert, ni thérapeute.

En France, il existe depuis 1988 des écoles de coaching qui délivrent des certifications et diplômes sous forme de titres professionnels attestant du niveau du coach. La crédibilité des diplômes délivrés dépend (comme pour les écoles de commerce, ingénieurs etc.) soit de la réputation de l’école si celle-ci est privée, soit de sa reconnaissance par l’état et de son inscription au RNCP (répertoire national des certifications professionnelles). Contrairement à la plupart des écoles, où la théorie l’emporte souvent sur la pratique, bon nombre d’organismes en formation continue proposent des certifications reconnues où la pratique est priorisée.

 Coach sportif personnel

La démocratisation du coaching

Pendant longtemps le coaching était souvent réservé à une élite. Que ce soit en entreprise, dans le sport, ou dans la vie personnelle seuls les grands dirigeants, les athlètes de haut niveau ou les plus fortunés pouvaient accéder à un tel service. Mais depuis quelques années, cette pratique se démocratise de plus en plus. Dorénavant, de plus en plus de middle manager, ou de personnes aux revenus plus modestes peuvent s’octroyer les services d’un coach.

Coaching et déontologie

La déontologie peut se définir par « l’ensemble des règles de fonctionnement qu’une profession se donne à elle-même, pour tenter de résoudre tout ou partie des problèmes éthiques que peuvent rencontrer ses membres » (Malarewicz).

La fonction principale du coaching étant de rendre une personne autonome grâce à une intervention extérieure, la déontologie est donc primordiale dans cette discipline. En effet, on peut se poser quelques questions sur le rapport et la position entre les deux parties (coach et coaché) mais aussi sur les règles et limites qui sont fixées à cette interaction. Les questions de confidentialité, de manipulation, ou de dérives sectaires doivent être traitées. Il est donc essentiel que chaque coach s’appuie et respecte un code de déontologie qu’il aura au préalable transmis au client.

 

Le coaching sportif

Nous venons de le voir le coaching est un terme générique regroupant plusieurs disciplines et transposable à plusieurs situations et domaines. Le coaching sportif en fait donc partie intégrante et comporte ses particularités. Comme pour le coaching dans son terme générique, le coaching sportif était au départ réservé au sportifs de haut niveau (voir professionnels) ou aux plus fortunés. A l’heure actuelle, le marché s’ouvre de plus en plus aux sportifs amateurs et personnes aux revenus plus modestes (notamment grâce à l’émergence des réseaux sociaux et aux plateformes spécialisées comme TrainMe).

Coaching sportif

Le coach sportif et l’entraineur

Bien que le mot coach puisse se traduire littéralement par « entraineur » en français, le rôle d’un coach sportif et celui d’un entraineur (sportif donc) ne seront pas exactement les mêmes. Tandis que, comme son nom l’indique, l’entraineur aura pour mission d’entrainer un sportif ou une équipe, le coach sportif aura pour mission d’accompagner le sportif dans l’atteinte d’un objectif précis. La différence vient du fait que dans son terme générique, le coaching correspond (comme nous l’avons vu plus haut) à l’accompagnement.

Le coach sportif dans son rôle d’accompagnement aura, quel que soit le sport, la charge de prodiguer des exercices spécifiques, des conseils (posture, technique, mouvements etc.), mais aura aussi et surtout un rôle de motivation dans l’atteinte des objectifs fixés. Au delà de la pratique sportive, le coach peut aussi conseiller son client sur sa nutrition. Bien que la plupart des coachs sportifs soient spécialisés dans la remise en forme, le fitness, la nutrition, le renforcement musculaire ou autres disciplines basées sur l’entretien du corps, le métier ne se limite pas à ça mais peut s’appliquer à l’ensemble des sports et pratiques sportives.

 

Dans quels cas faire appel à un coach sportif ?

Le coaching sportif peut être utilisé pour atteindre de nombreux objectifs. On peut avoir recours à un coach sportif pour par exemple :

-       Perdre du poids

-       Retrouver la forme après une grossesse, un accident, un arrêt prolongé de l’activité physique

-       Retrouver une certaine confiance en soi

-       Découvrir de nouvelles méthodes d’entrainement

-       Compléter un entrainement spécifique et régulier pour préparer une compétition, un combat etc.

Dans le cadre de l’entreprise, il peut être intéressant de faire appel à un coach sportif professionnel pour par exemple :

-       Créer (ou renforcer) du lien et de la cohésion entre les équipes

-       Améliorer le bien-être des salariés au travail

-       Diminuer le stress des salariés

-       Mettre en place des actions de team-building

-       Mettre en place des opérations de management par le sport etc.

Bien entendu cette liste n’est pas exhaustive et le champ d’action des coachs sportifs est vaste.

 

Les caractéristiques

L’un des (nombreux) avantages du coaching sportif est certainement la possibilité (voir même la nécessité) d’adaptation du coach. En fonction des attentes, des objectifs et de la mission, les séances peuvent en effet varier, et ce jusque dans le lieu. En effet, le coach sportif peut intervenir dans des salles de fitness, directement en entreprise, à domicile, en extérieur, sur internet (via webcam par exemple), dans ses propres locaux. Les possibilités sont nombreuses et dépendent de la situation.

La formation

En ce qui concerne la formation et les accréditations, il existe en France diverses certifications permettant de donner des cours de sport. On peut par exemple citer le BPJEPS, le BEMF ou en encore le DEUST « métiers de la forme ». Mais certains anciens sportifs de haut niveau ou sportifs professionnels proposent aussi leurs services en tant que coach sportif. Quoi qu’il en soit avant de faire appel à un coach sportif il est nécessaire de se renseigner sur ses pratiques, sa pédagogie, ses diplômes et/ou son expérience.

 

Le prix

Comme nous le disions le coaching sportif est resté très longtemps réservé à une certaine élite, notamment à cause des prix pratiqués dans le milieu. Depuis quelques années les tarifs ont largement évolué et un nouveau marché à émergé avec des prix bien plus abordables. Sur la plateforme TrainMe par exemple, le prix moyen d’une séance tous sports confondus est d’environ 35-40 euros (l’heure).

A Paris, comptez :

- Entre 20 et 50€ de l’heure pour un coach de tennis ;

- Entre 20 et 70€ pour un coach de remise en forme ou de prépa physique ;

- Entre 50 et 60€ pour un coach de golf ;

- De 30 à 70€ pour un coachs en arts-martiaux ;

- De 15à 55€ pour un coach running ;

- De 30 à 80€ pour un cours de Yoga ou de Pilates ;

- De 25 à 70€ pour une séance de CrossFit ;

- De 30 à 60€ pour un coach de musculation ;

- Et de 35 à 55€ pour une séance de Zumba.

Ces prix peuvent bien entendu varier selon les plateformes et les lieux. Les diplômes, l’expérience, le palmarès, la reconnaissance du coach dans son domaine ou encore le suivi proposé sont généralement les facteurs qui font que le prix fixé est plus ou moins élevé. Les tarifs à Paris sont généralement aussi plus élevés qu’en province.

 

Pratiquer

Nous retiendrons aussi qu’il possible de faire baisser le prix assez facilement. Les plateformes comme TrainMe proposent par exemple des packs vous permettant de réserver plusieurs cours en même temps (5 ou 10 séances) vous permettant ainsi de bénéficier de réductions allant de 5 à 10% par séance. Aussi, vous pouvez réserver un coach en groupes (jusque 4 personnes). Ceci vous permet de passer un bon moment en famille ou entre amis et ainsi diviser le prix de la séance par 2, 3 ou 4 !

Un autre moyen économique est de faire appel à des coachs SAP (service à la personne). En effet la profession de coach sportif bénéficie du statut de service à la personne. Il s’agit de toutes les professions dont l’activité se destine à aider les particuliers dans leur vie quotidienne. Grâce à cet avantage les coachs s’étant déclarés « SAP » font bénéficier de réductions fiscales à leurs clients. Prenons l’exemple d’un client faisant appel à un coach SAP qui fait payer sa prestation 100€. Le client bénéficiera d’une réduction fiscale de 50% ! Soit 50€.